28.06.2017

« VAL'HOR est aux côtés du Mouvement Hlm pour développer le végétal en ville »

VAL'HOR, l’interprofession du paysage et du végétal, rejoint les partenaires de la Semaine nationale des Hlm pour sa 5ème édition. Benoît Ganem, son président, revient sur le rôle central des citoyens dans la transition vers des villes plus écologiques.

Pourquoi avez-vous décidé de devenir partenaire de la Semaine nationale des Hlm cette année ?

VAL’HOR développe depuis plusieurs années le programme « Pour une Cité Verte », pour plus de végétal et d’aménagements paysagers en ville aux bénéfices de tous. Fort des propositions du cercle de réflexion « Cité Verte » présidé par l’Académicien Erik Orsenna, les professionnels du végétal font état des nombreux bienfaits du végétal et du paysage dans la Cité, non seulement en matière d’embellissement mais aussi en termes d’amélioration du cadre de vie et du lien social.  Le mouvement Hlm est engagé depuis longtemps dans les démarches citoyennes qui s’appuient entre autres sur l’usage du végétal sous de nombreuses formes. C’est donc tout naturellement que VAL’HOR a fait la proposition d’un partenariat pour allier les causes de chacun.

Quels engagement ou projets partagez-vous avec le Mouvement Hlm pour accompagner la transition énergétique et environnementale ? 

Le cercle « Cité Verte » a placé le citoyen au cœur de sa réflexion. Ce dernier exprime une demande récurrente d’espaces de vie offrant plus de nature : des arbres, des plantes, des fleurs. Les professionnels du paysage et du végétal sont les partenaires au quotidien des organismes Hlm dès qu’il est question de parcs, d’espaces verts, de jardins partagés, d’embellissement du cadre de vie quotidien. Au-delà, et pour donner plus d’arguments à ceux qui œuvrent pour plus de végétal dans nos lieux de vie, VAL’HOR travaille à un outil de valorisation du végétal en ville pour mesurer ses bienfaits notamment en matière environnementale (îlots de chaleur, ruissellement, biodiversité).

En tant que professionnelle du végétal, comment VAL’HOR accompagne-t elle la transition écologique et solidaire des villes ? 

La chance de nos professions c’est de contribuer naturellement à l’amélioration de l’environnement et de la nature en ville. Mais ce sont également de véritables compétences au service des professionnels du logement qui sont proposées par les entreprises de la filière : paysagistes concepteurs, entrepreneurs du paysage, pépiniéristes, horticulteurs et distributeurs d’arbres, de plantes, de fleurs, aux savoir-faire reconnus. Ce sont aussi tous les travaux de recherche-développement de nos instituts : Plante & Cité et Astredhor ; notamment leurs travaux sur la végétalisation des toitures, sur les nouvelles gammes de fleurs et plantes adaptées aux espaces urbains publics ou privés et sur l’agriculture urbaine.

Au-delà, les professionnels du végétal ont épousé la cause des abeilles et des pollinisateurs en s’engageant dans l’opération citoyenne de l’OFA : « Des fleurs pour les abeilles. ». Il y a également matière à partager sur ce thème avec les organismes Hlm.

Notre partenariat est durable car l’époque des transitions nécessite la combinaison des intelligences et beaucoup de transversalité.

En savoir plus sur VAL'HOR : http://www.valhor.fr/