Une résidence pour conjuguer exigence sociale et performance énergétique

Un programme d’habitat passif qui allie transition énergétique, mixité sociale et échanges intergénérationnels : c’est la promesse de la résidence Albert Denvers à Watten (59), bientôt inaugurée par le bailleur social La Maison Flamande.
DR La Maison Flamande

« Je voulais me rapprocher de Watten pour être plus près des commerces de la ville. Cette résidence m’a particulièrement intéressée grâce à ses aspects écologiques. Nous sommes désormais dans un T3 au deuxième étage, bien orienté avec le soleil du matin au soir ! » Francis a déménagé avec sa fille en avril au sein de l’un des 18 logements de la résidence Albert Denvers. Lauréate de l’appel à projets départemental « Innovation pour l’habitat social dans le Nord », la résidence est labellisée Passiv’haus. Ses logements sont dits « passifs » : ils ne comprennent pas de système de chauffage traditionnel mais un combiné assurant le chauffage, l’eau chaude et la ventilation du logement, et permettant de maintenir un bon niveau de chaleur dans toutes les pièces. Ces logements résolument précurseurs sont équipés de doubles vitrages et d’une isolation renforcée.

Au rez-de-chaussée, les deux immeubles de la résidence disposent d’habitations adaptées aux personnes en situation de handicap et aux publics âgés, favorisant ainsi les liens intergénérationnels.

« Des économies sur la facture énergétique ! »

Pour accompagner les locataires dans la bonne utilisation du logement passif, des réunions ont été organisées avant leur déménagement. « Nous avons reçu des conseils sur la manière d’habiter un logement passif : aérer 5 minutes le matin, ne pas faire de trous profonds dans les murs, nettoyer le filtre dans la cuisine… En effet, cela ne nous fait pas de grands changements, à part des économies sur la facture énergétique ! »

Dans cette logique, la Maison Flamande a aussi mis en place un partenariat avec SoliHa Flandres, fédération solidaire pour l’habitat. « Nous assistons aux remises de clés afin d’aborder les éventuels problèmes techniques et préparer la venue des entreprises partenaires chargées des vérifications d’équipements. Nous prévoyons aussi une rencontre mensuelle avec les locataires » indique Julie Godart de SoliHa.

Un accompagnement de long terme indispensable pour répondre aux besoins des habitants et les impliquer dans la transition énergétique et environnementale.