04.07.2017

« La lutte contre la précarité énergétique passe à la fois par la réhabilitation et la construction de bâtiments performants et par la sensibilisation des habitants »

Comment accompagner au mieux la transition énergétique et environnementale des bâtiments ? La Semaine nationale des Hlm sollicite le point de vue d’Alain Maugard, président de Qualibat, l’association de qualification des entreprises du bâtiment.
Crédits photo : Bruno Levy

Quels sont selon vous les principaux défis que notre pays doit prendre en compte pour réussir la transition énergétique et environnementale des bâtiments ?

Nous ne pouvons plus dissocier la question énergétique de la question environnementale. Il y a autant de carbonne dépensé pour la construction d’un bâtiment neuf RT 2012 que pour son exploitation durant 50 ans.. L’empreinte écologique des constructions est énorme. C’est là où se joue l’un de nos principaux défis environnementaux : nous devons construire neuf à bon escient.

S’ajoute à cet axe environnemental la question énergétique. Quand il est nécessaire de construire, il faut prendre en compte la consommation énergétique du bâtiment et trouver des solutions pour qu’il soit le plus performant possible.

Avec la nouvelle génération de bâtiments E+C- (énergie positive, réduction carbone), les bâtiments ne sont plus seulement sobres en énergie, ils peuvent désormais produire eux-mêmes de l’énergie. C’est révolutionnaire. Un grand travail de conviction auprès des habitants doit être mené pour accompagner la généralisation de ces bâtiments.

Quel doit être le rôle du secteur Hlm pour réussir collectivement cette    transition ?

Le Mouvement Hlm a toujours été à l’avant-garde des grandes mutations du secteur du bâtiment. Nous nous attendons à ce qu’il reste fidèle à sa tradition et s’engage au maximum dans la transition énergétique et environnementale. Ce rôle repose autant sur sa responsabilité environnementale que sociale, pour réduire la facture énergétique de ses locataires.

La lutte contre la précarité énergétique passe à la fois par la réhabilitation et la construction de bâtiments performants et par la sensibilisation des habitants. Ces derniers doivent adopter les bons comportements et devenir eux aussi des acteurs engagés dans la transition. Or, le Mouvement Hlm a une énorme capacité de mobilisation envers ses 11 millions d’habitants. Il doit donc poursuivre ce travail de sensibilisation car la transition énergétique est un défi que nous ne pourrons relever que collectivement.

De quelle façon Qualibat prend en compte les critères énergétiques et environnementaux dans le cadre de ses missions ?

Qualibat est une association de qualification et de certification des entreprises travaillant dans le secteur du bâtiment et ayant fait preuve de leurs compétences et de leur savoir-faire. Ainsi, il promeut la qualité et la fiabilité dans le bâtiment.

Nous intégrons naturellement les critères énergétiques et environnementaux dans nos missions de certification et de qualification. Nous  sommes d’ailleurs le plus gros opérateur RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). C’est une certification qui permet aux particuliers de bénéficier des aides de l’Etat pour leurs travaux d’efficacité énergétique et qui contribue à la montée en compétence des entreprises en termes de performance énergétique. Sur les 73 000 entreprises certifiées RGE, Qualibat en a certifié 62 000. 

En savoir plus sur Qualibat : https://www.qualibat.com/